Morbier : 4 accords pour révéler ses arômes…

Le Morbier est un fromage à pâte pressée non cuite, qu’on reconnait à sa fameuse raie noire faite de charbon végétale. C’est typiquement un fromage de plateau, que l’on conseille de savourer en premier pour apprécier toutes ses subtilités. Ci-dessous, le Syndicat Interprofessionnel du Morbier a récapitulé les arômes possibles de ce délicieux fromage :

Palette-aromatique

De quoi ouvrir l’appétit… Et pour faire les choses bien, autant savourer le Morbier avec des boissons adaptées ! Voici 4 propositions d’accords, réalisées par Yannick Postal, sommelier et gérant de la boutique Invino à Devecey.

  • Côtes du Jura 2003, Domaine Macle (39) : je suis parti sur les terroirs de Château-Chalon mais sur un Côtes du Jura en millésime 2003, année de la canicule. Habituellement Château- Chalon joue dans la finesse mais le fait d’avoir un millésime un peu plus solaire a apporté une tendresse à ce vin, avec une minéralité qui n’a pas pris pas le dessus. Une situation savoureuse, qui donne une belle combinaison avec le Morbier.
  • Chardonnay 2009, « Fleur de Marne », La Bardette (39) : nous sommes sur un chardonnay non typé, un vin de fleur, qui n’a pas connu le voile et n’a donc pas de goût caractéristique de noix, mais qui présente tout de même une réelle profondeur de terroir. Notons aussi qu’il s’agit d’un millésime 2009, assez structurant et puissant.
  • Etoile 2012, « Au Désaire », Domaine Geneletti (39) : là, j’ai choisi d’aller vers le terroir de l’Etoile, avec un vin non typé de nouveau. Pourquoi ? Parce-qu’on ne doit pas oublier que le dessert arrive : si on part sur un vin trop strict et incisif avec le fromage, ensuite c’est le sucre du dessert qui va en pâtir et pourrait gâcher le moment sympathique du fromage. On prépare donc son palais en restant sur des structures de vins fraîches et délicates.
  • Single Malt Scotch Whisky, « Jura Prophecy », Jura : pour finir, j’ai voulu proposer un accord complètement différent avec ce whisky écossais très tourbé aux notes douces et épicées, qui fait ressortir les arômes du Morbier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s